Association Françoise Dolto
214 rue du Trône
1050 Bruxelles
tél 02/731.95.72
fax 02/646.54.56
fdolto@skynet.be

Sous le Haut Patronage de Son Altesse Royale la Princesse Mathilde

Idée de lecture : "Le Corps Bavard" de Sophie Marinopoulos

Editions Fayard, février 2007 (347 pages)

2007

« À notre insu, notre corps s’exprime. Il dit nos peurs, nos angoisses, nos désirs, notre histoire vraie. Derrière un corps social exposé, vit et sévit un être intime, qui souffre souvent dans son corps de ne pas être entendu ». (4ème de couverture).

« Tout commence à la naissance... » Avec finesse, sensibilité, imagination, Sophie Marinopoulos évoque ce que vit et élabore le bébé à partir de ces « cinq tentacules sensoriels, tous à l’écoute des bons soins reçus » et l’organisation progressive de ses émois. « Nous sommes là dans l’antichambre du langage ». Elle illustre et prolonge les idées développées par Françoise Dolto dans son livre, « L’Image Inconsciente du Corps ».

Psychologue, psychanalyste, Sophie Marinopoulos, après avoir participé aux consultations de nourrissons de Caroline Eliacheff, a beaucoup travaillé en maternité hospitalière, en consultations pour enfants ayant subi des violences sexuelles... Et elle aborde avec beaucoup de compétence des questions telles que la relation anténatale, le « souhait » de grossesse (qu’elle distingue du « désir »), l’interruption de grossesse, l’anonymat dans l’accouchement sous X, les dénis de grossesses, les adoptions - dont celles tardives d’enfants nés et grandis dans la rue, l’audition de l’enfant par un juge…

Elle questionne les demandes modernes de construction familiale : la procréation médicalement assistée, les mères porteuses, le futur utérus artificiel, l’implantation d’embryons post-mortem, l’adoption d’embryons, la fécondation des femmes âgées, le clonage, la parentalité pour deux personnes du même sexe, la filiation… Refusant le côté binaire des débats - « être pour », « être contre » - elle appelle à « savoir à quoi on tient collectivement, pourquoi on y tient et ce que nous voulons transmettre ». Elle suggère un statut de « parent hors lien de filiation, permettant au lien filiatif de demeurer dans ses axes symboliques et d’en signifier le sens »...

Et au fil des pages, transparaît en contrepoint sa façon fine et personnelle d’être psychanalyste.

Ce livre, écrit d’une plume heureuse, nourri de sa riche expérience clinique, et dans lequel elle se risque discrètement à se mettre en cause, incarne, dans le sillage de Françoise Dolto, la psychanalyse telle qu’on aime la voir vivre et se poursuivre.

Florence Chaveneau


© Copyright Association Françoise Dolto | Mentions légales | conception : Média Animation | site validé XHTML et CSS